Histoire d’un mythe des temps modernes : les calories. -Deuxième partie- Juillet 2002. Par Bakri Assoumani et Sauveur Fernandez.

Pour souligner l’importance d’un bon repas équilibré, voici la comparaison calorique de 2 déjeuners modèles pour une jeune femme.

Quelques surprises sont au rendez-vous…

Rappel : la première partie de l’article traite de la nécessité de ne pas se fier au seul critère calorique pour déterminer ce que l’on doit manger.

Comparaison calorique de 2 déjeuners modèles

Nous avons choisi une jeune femme cette fois-ci (****)

  • Âge : 24 ans
  • Taille : 1,60 m
  • Poids : 64 kg
  • IMC : 24 donc normal
  • Activité physique : légère
  • Profil nutritionnel (lien avec Tableau)

Le calcul détaillé de ses besoins nutritionnels figure dans le Tableau qui suit :

Une étude menée en 1994 montre que le déjeuner pris hors foyer apporte en moyenne 42,4 % de lipides et 37,5 % de glucides.

Faisons maintenant la comparaison entre un repas de type « fast-food », et un menu équivalent – pour faciliter le rapprochement – réalisé à la maison :

A/ Type chaîne fast food :


  • 10 ailes de poulets panées et frites
  • 1 portion de frites
  • 1 boisson type Cola


B/ Type maison allégé
:

 

  • 10 ailes de poulets sans la peau et poêlées
  • pommes de terre cuites dans l’eau (200 g)
  • 1 boisson type Cola

Rappelons tout d’abord que les apports journaliers conseillés en énergie en France sont de 2200 Kcal pour les femmes et de 2700 Kcal pour les hommes. Ces apports sont couverts par les glucides (50 à 55 %), les protéines (11-15 %), et les lipides (30 à 35 %).

L’analyse détaillée de ces 2 cas montre une différence importante au niveau de la contribution énergétique des lipides et glucides eu égard aux recommandations officielles.

Cela se passe de commentaire, le type fast-food apporte 2,4 fois plus de calories lipidiques comparativement au type maison allégé ! On est là très loin des recommandations officielles.

En rapportant maintenant ces 2 types de repas au profil nutritionnel de notre jeune femme, nous constatons que le type fast-food apporte 81 % des besoins de la journée en calories avec 1681 Kcal, contre 707 Kcal pour l’allégé.

A ce sombre tableau on notera que les lipides dépassent les besoins journaliers du profil féminin de 149 %, et le chlorure de sodium est à 129 % des besoins, contre 25 % et 8 % respectivement pour l’allégé. Et tout ceci pour un seul repas !

Il est donc clair que la consommation de matière grasse venant des viandes et les fritures précédées de panure doit être diminuée.

Précisons que, comparativement aux frites, les chips apportent à poids égal 2 fois plus de calories venant des lipides car ils sont plus secs, sans parler du problème du sel.

Conclusion : réservons sagement les Fast-food pour du dépannage, ou un petit plaisir que l’on s’offre de temps à autres.

-Par Bakri Assoumani et Sauveur Fernandez-