Cartographie du faible apport en micronutriments à travers l’Europe.

Mapping low intake of micronutrients across Europe

http://journals.cambridge.org/action/displayAbstract?fromPage=online&aid=8819676&fulltextType=RA&fileId=S000711451200565X

Résumé :

Atteindre une compréhension de l’apport adéquat en micronutriments à travers l’Europe est un enjeu majeur.

Le principal objectif de cette étude était de recueillir et d’évaluer la prévalence de faibles apports en micronutriments dans différents pays européens, en comparant les dernières données de l’enquête alimentaire représentative au niveau national pour la Belgique, le Danemark, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, l’Espagne et le Royaume-Uni. L’information sur l’apport alimentaire a été évaluée pour les apports en calcium, cuivre, Iode, Fer, Magnésium, Potassium, Sélénium, Zinc et pour les vitamines A, B1, B2, B6, B12, C, D, E et en acide folique.

Le percentile moyen et le 5e percentile des distributions des apports alimentaires ont été estimés pour ces pays, pour un nombre défini selon le sexe  et les groupes d’âge. Les pourcentages de ceux qui ont des apports inférieurs à la référence d’apport minimal de nutriments et le besoin moyen estimatif ont été calculés. Les apports nutritionnels de référence ont été calculés à partir des Recommandations Nutritionnelles du Royaume-Uni et  des pays nordiques. L’impact de la consommation de suppléments alimentaires ainsi que l’inclusion de la faiblesse apparente des apports en énergie sur les estimations a été évalué.

En dehors de la vitamine D, la présente étude suggère que les apports actuels de vitamines dans les aliments conduisent à un faible risque de faibles apports pour tous groupes d’âge et de sexe.

Pour les minéraux actuels, l’étude suggère que le risque de faibles apports est susceptible d’apparaître plus souvent dans les groupes d’âge spécifiques. En dépit des limites des données, la présente étude fournit de nouvelles informations précieuses sur les apports en micronutriments à travers l’Europe et la probabilité d’inadéquation pays par pays.