XVIIIème Symposium AvH. Progrès dans les équipements et les process et gain de productivité en sucrerie raffinerie.



Le XVIIIème Symposium AvH a vu la présence de 94 participants originaires de 11 pays.

http://www.associationavh.com/

Il a bénéficié de la contribution du CEDUS : www.lesucre.fr

 

 

 

Conférences :

Extraits des présentations

Progrès en R&D accomplis au GTS-SERG et Applications aux process sucriers dans les années 1960 -80

Jean GENOTELLE, Marcel CUER, Mohamed MATHLOUTHI, Association AVH, Reims.

Le Groupe Technique de Sucreries (G.T.S.) a été créé en 1947 avec l’objectif de travailler à l’amélioration des procédés de fabrication en sucrerie pour réaliser entre autres des économies d’énergie, une réduction des pertes de sucre au travers de la mise au point de l’automatisation des chantiers notamment, l’épuration et l’établissement de guides des bonnes pratiques. Ceci a été fait en établissant des chartes de conduite (cristallisation, centrifugation, …) et de manuels de formation pour les cuiseurs. De même les problèmes de pollution ont été traités dès les années 1970.

L’approche rationnelle de recherche appliquée a été possible au G.T.S. grâce à la complémentarité des compétences des différents services.

La recherche appliquée pratiquée au G.T.S. a permis des progrès appréciables en usine. La profession sucrière en France et à l’étranger continue encore d’appliquer «l’épuration standard» du G.T.S. et d’utiliser le pilote de cristallisation «microcuite du G.T.S.» depuis plus de 30 ans. Ceci nous rappelle que l’investissement des groupes sucriers en R&D n’a été possible que parce que dans les années 1950-1960, les sucreries appartenaient à des capitaines d’industrie ayant une vision à moyen et long terme et non à des banquiers seulement intéressés par le résultat immédiat comme c’est le cas de nos jours.

 

Contribution des chercheurs et ingénieurs Tchèques au développement da la technologie et des analyses en sucrerie

J. GEBLER, Z. BUBNIK et P. KADLEC, VSCHT, Prague, République Tchèque

Cet aperçu historique résume les points importants de la technologie sucrière Tchèque et présente les personnalités marquantes qui ont participé au développement et à l’implémentation de nouveaux procédés et initié des progrès en technologie sucrière et dans le domaine des machines de fabrication du sucre depuis les débuts de l’industrie sucrière Tchèque jusqu’à nos jours. Dans le domaine de la technologie, on peut citer les contributions de J. Robert pour ce qui est de l’extraction de sucre des cossettes de betteraves («la batterie de diffusion Robert») et de H. Jelinek qui a introduit la carbonatation des jus en épuration et plus encore, l’adoption à l’échelle mondiale du préchauffage progressif d’après Vašátko et D?dek. En raffinerie, la production de morceaux de sucre d’après le procédé de J.K. Rad est à mentionner.

 

Traitement des eaux de chaudière en tout organique pour une optimisation de la production d’énergie et un gain de productivité,

E. ERDIM and F. GHIGNY, Green Europe, Gouvy, Belgique

Aujourd’hui dans un monde industriel à forte concurrence et à impacts environnementaux exigeants, la réduction des coûts de production est la source majeure de gain des sociétés.

Dans l’industrie sucrière, le traitement de l’eau est une application indispensable pour amener les producteurs à  des économies d’énergie dans les chaudières à  haute pression. L’eau utilisée dans les chaudières sous forme de vapeur ou de condensats revêt de grands avantages dont certains sont haute disponibilité, d’être un des meilleurs milieux de transfert et ayant une capacité thermique élevée. Les particules et les impuretés présentes dans l’eau peuvent conduire à générer des surconsommations importantes d’énergie voire même la perte de production, excepté si cette eau est parfaitement traitée.

Sans un programme de traitement efficace de l’eau menée par les deux savoir-faire technique et des produits chimiques bien formulés, l’eau utilisée dans le système de chaudière à haute pression conduira à  trois problèmes principaux qui sont la formation de dépôts, la corrosion et le primage. Ces problèmes seront la cause de perte d’énergie et la perte de production.

Parmi les solutions d’avant garde pour le traitement de l’eau, on peut citer un groupe de produits chimiques spécialement formulés et certifiés au niveau mondial : «blend d’amines filmantes». Les amines filmantes sont des produits de toute nouvelle technologie qui offrent les avantages d’être faciles à contrôler et à apporter des solutions efficaces dans un laps de temps court.

 

Restructuration du secteur sucrier aux Pays Bas et gain de productivité,

Pieter BROOIJMANS et Arend WITTENBERG, SuikerUnie, Oud Gastel, Pays Bas

Comme conséquence de la Réforme du Marché commun européen, la pression sur la production du sucre blanc avec un coût modéré a augmenté. L’économie d’échelle et les possibilités de réaliser des effets de synergie a gagné de l’intérêt auprès de Royal Cosun/Suicker Unie pour reprendre CSM Suicker b.v. La fusion des activités des deux compagnies engage un autre défi, celui de l’intégration des planteurs de CSM Suicker avec les membres de la Coopérative Royal Cosun. Les anciens planteurs de CSM qui n’étaient que des fournisseurs de betteraves sont devenus des propriétaires de l’entreprise.

Après la reprise de CSM Suicker b.v., le quota des Pays Bas a été réduit de 13% soit 805.000 tonnes. Ceci a amené en dernier recours à la fermeture de la sucrerie de Groningen. Avec seulement deux usines restant pour les Pays Bas, le défi devient la combinaison des efforts afin d’optimiser la campagne betteravière dont la durée augmenta de 100 jours en 2007 à 130 jours environ.

 

Bilan de l’impact sur l’environnement des technologies employées en sucrerie de canne.

Jean-Luc Magalhaes, Xavier LAMBLIN, Fives Cail, Villeneuve d’Ascq, France

Présentation des performances énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre (GES) des équipements de l’avant-usine (préparation et extraction) et de l’atelier process sucre (évaporation, cristallisation, essorage et séchage) d’une sucrerie de canne.

Différentes technologies ont été comparées et font ressortir les technologies de Fives Cail qui présentent des avantages énergétiques significatifs.

En ce qui concerne les émissions de GES, les technologies économes en énergie sont aussi celles qui limitent le plus les émissions de GES, les technologies économes en énergie sont aussi celles qui limitent le plus les émissions de GES. Les émissions durant la fabrication et la fin de vie des équipements sont très faibles en comparaison à celles de la phase d’utilisation des produits.

 

Des procédés et des produits innovants pour une sucrerie plus efficace.

  • Progrès dans la conception et dans le détail.

Irma GEYER, Steffen KAUFMANN, BMA, Braunschweig, Allemagne

Il est possible de gagner en efficacité et d’économiser les coûts en concevant et en réalisant de nouvelles installations mais aussi en intégrant des composants innovateurs.

La présentation montre comment la technologie de sécheurs à vapeur à lit fluidisé (Cylindrical Steam Dryer CSD™) permet non seulement d’effectuer des économies significatives en énergie mais offre aussi des atouts essentiels en protection de l’environnement.

Elle explique par ailleurs le potentiel en optimisation qui est réalisable à court terme à l’aide de la centrifugeuse nouvellement développée (K3300).

 

Optimisation de l’extraction, du pressage et du séchage de pulpes en sucrerie de betteraves,

Olivier VIDAL, Maguin, Charmes, France

Le séchage des pulpes a un impact important sur les pertes d’énergie et les questions environnementales. L’objectif de cette étude est de présenter à  travers les résultats de séchage à  basse température et ceux, indirects relatifs au séchoir à  triple passage obtenus en usine à large échelle, une nouvelle combinaison des deux technologies visant à réduire la consommation d’énergie et à améliorer la qualité des pellets tout en réduisant l’impact sur l’environnement.

 

Economies d’énergie et d’eau réalisées par l’utilisation des condenseurs à plaques,

Sébastien BAUD et Gert TERNSTROM, Alfa Laval, Saint Priest, France

Les condenseurs à plaques offrent une alternative attractive aussi bien au condenseur barométrique (direct) qu’aux autres types de condenseurs. Les raffineries de sucre économisent aussi bien de l’eau fraîche que de l’énergie quand les condenseurs à plaques sont utilisés pour les cuites ou pour le dernier effet d’évaporation. Le condenseur maintient l’eau condensée séparée de l’eau de refroidissement (AlfaCond condenser) et ainsi l’on peut recycler les condensats à l’avant de l’usine où se fait la refonte du sucre roux. Le recyclage des condensats minimise les besoins d’eau fraîche. En plus, comme le condensat n’est pas sous refroidi et typiquement maintenu à environ 60°C, le recyclage des condensats économise l’énergie puisqu’on a moins besoin de chauffer l’eau.

 

Optimisation de la filtration dans les process sucriers,

Adrien DAGALLIER, Gaudfrin, Reims, France

Trois paramètres clefs du process guident la recherche et le développement dans les technologies de filtration : la maximisation du débit du filtrat, l’amélioration de la clarté et la minimisation des volumes de boues. Les deux premiers points tendent à mobiliser toute l’attention alors que l’optimisation des volumes de boues est souvent négligée. Cependant, pour la filtration du jus de première carbonatation, celle du jus de deuxième carbonatation et dans le cas de la filtration de la liqueur standard, de même que pour la filtration du sirop carbonaté en raffinerie, le traitement des boues de filtration a un impact majeur sur le coût des process.

 

Intégration des techniques d’échange d’ions: progrès et applications en sucrerie-raffinerie,

Marc-André THEOLEYRE, EURODIA Pertuis, France

Les applications principales des résines échangeuses d’ions en sucrerie  et raffinerie sont la décalcification, la déminéralisation et la décoloration. Ces procédés sont grands consommateurs d’eau et de produits chimiques et des producteurs d’effluents.

Pour des applications comme la purification d’acides aminés, le jeu consiste à traiter des flux à haute charge ionique, la capacité volumique des résines est très faible (1 à 5 volume de couche) et les procédés d’échange d’ions ont été récemment améliorés par l’utilisation de procédés continus qui permettent une efficacité accrue des étapes de rinçage et de régénération.

En sucrerie, les capacités volumiques sont bien plus élevées, 10 à 50 volumes de lit par cycle. En divisant le volume de résine en plus de colonnes, 6 à 12 au lieu de 1 à 2 conduit à une hausse prohibitive du coût de l’investissement pour environ 30% de réduction du coût d’exploitation.

 

Adaptation d’un procédé de raffinerie à la sucrerie de betteraves : raffinage du sucre brut,

Philippe FUCHS, Putsch, Allemagne

Le raffinage du sucre roux en sucrerie de betteraves après une campagne normale est devenu plus fréquent en vue d’augmenter la production de sucre blanc. Même le travail d’un mélange de jus de canne et de betteraves pendant la campagne normale et après la reprise des sirops stockés est devenu une pratique courante.

Alors que le matériel de cristallisation peut être utilisé sans modification, l’on doit cependant adapter les besoins en épuration et filtration.

Le principe de la carbonatation est applicable à l’épuration d’une refonte de sucre de canne. La filtration peut être réalisée de manière conventionnelle en deux étapes ou suivant une filtration PKF directe, ce qui élimine les filtres épaississeurs. En associant un système amélioré de contrôle (DCS), plusieurs avantages et des économies peuvent être accomplis.

 

Liste des exposants :

  • BMA : sécheurs à vapeur à lit fluidisé (Cylindrical Steam Dryer CSD™) et nouvelle centrifugeuse continue K3300 ; Constructeur de toute la chaîne d’équipements pour sucrerie, raffinerie de sucre et amidonnerie-glucoserie
  • CEDIAC : Microscope de cuite MCC2000. La vidéo-microscope de cuite permet de visualiser à distance la formation des cristaux de sucre au moment du grainage.
  • Green Europe : traitement de l’eau dans le système de chaudière à haute pression avec des “blend d’amines filmantes”
  • ITECA-SOCADEI : mesure en ligne de la taille des particules (Part’Sizer) et de la couleur (COLOBSERVER® CL 150)
  • Mosman : équipments en acier inox ; Refroidisseur de sucre par contact
  • Pro-M-tec : appareil de la mesure en ligne sans contact par micro-ondes (concentration, densité, matière sèche et teneur en eau)

Présentation des exposants :